Découverte des livres d’Ida Daussy

En 2006, Ida Daussy sortait son premier livre « Ida au pays du matin calme ». Elle y parle avec légèreté de son expérience en Corée du Sud tout en abordant avec beaucoup d’humour la culture sud-coréenne. C’est alors l’un des premiers témoignages sur ce pays mystérieux et encore peu connu. Aujourd’hui, Ida Daussy est de retour sur la scène littéraire française avec son second livre « Corée à cœur ». Ouvrage pointu et riche sur la société coréenne d’aujourd’hui.

Ida DAUSSY :

Ida Daussy ⓒ Crédit Clément CHARLES

Elle est née en 1969 en Normandie. Après des études en commerce international, Ida Daussy part en Corée du Sud pour effectuer un stage et elle se prend d’affection pour le pays. Elle s’y installe définitivement en 1991 et fait la connaissance du père de ces deux enfants. Les étrangers étant encore peu nombreux en Corée du Sud, Ida Daussy, femme européenne, étonne par sa maîtrise de la langue locale, son amour pour la culture coréenne et sa bonne humeur. Elle commence une carrière médiatique et rencontre un énorme succès, devenant ainsi la Française la plus connue de Corée du Sud.

Aujourd’hui, mère de deux garçons et divorcée, Ida Daussy continue sa carrière dans les médias coréens. Elle est également enseignante à l’université Sookmyung et administratrice au sein de la FKCCI de Séoul. Forte de ces nombreuses années de vie en Corée du Sud, Ida Daussy nous dresse le portrait de ce pays en pleine mutation.

Ida au pays du matin calme :

« Ida au pays du matin calme » est le premier livre paru en France d’Ida Daussy. Elle nous présente alors la Corée du Sud, pays encore peu connu en 2006 à travers son expérience. La culture coréenne ainsi que les sujets importants de la société du début des années 2000 sont présentés avec beaucoup de légèreté et d’humour.

Un livre autobiographique, mais pas que…

Le livre est divisé en deux grandes parties. La première, intitulée « Une Normande au pays du matin calme » est le récit autobiographique d’Ida Daussy. Elle y présente son parcours en Corée du Sud, de son choix du pays jusqu’à son mariage, les naissances de ces fils et sa relation avec sa belle-famille, notamment avec sa belle-mère. Ida Daussy abordera aussi sa carrière médiatique de ces débuts à son statut de « petite fiancée française » des Coréens.

Découverte de la Corée du Sud

Véritables prémices à la littérature sur la Corée du Sud d’aujourd’hui, ce premier livre autobiographique nous présente également la culture sud-coréenne à travers l’expérience d’Ida Daussy. D’ailleurs, c’est l’objet de la seconde partie de l’ouvrage, « Le pays du matin calme, une Corée encore trop méconnue ».

Il est vrai qu’en 2006, très peu de personnes en France s’intéressaient à ce petit pays d’Asie. La vague Hallyu nous avait encore à peine effleurés. « Ida au pays du matin calme » nous donnait alors les premières impressions sur ce pays méconnu. Nous découvrons alors à ces côtés « l’Italie de l’Asie », ces Sud-coréens si attachant et chaleureux au rythme de vie intense. Ce pays rapide comme l’éclair ou tout va vite ! De la reconstruction du pays à son entrée sur le marché international. Ida aborde également des sujets sensibles de la société coréenne du début des années 2000 : les femmes, le machisme de la société traditionnelle, la chirurgie esthétique, etc.

Corée à cœur :

« Corée à cœur » est le second livre à destination des francophones, paru treize ans après son premier livre. Ida Daussy nous plonge au cœur de la société coréenne, forte de son expérience de plus de 27 ans au pays du matin frais. Son témoignage nous apporte un regard nouveau et profond sur la société sud-coréenne, souvent entourée de clichés. À travers son parcours personnel et professionnel, Ida Daussy nous éclaire sur la Corée du Sud actuelle illustrée par des faits et des données précises.

Ce second ouvrage vient s’inscrire comme complément direct de son premier livre. Un récit riche de nouvelles épreuves, de réflexions personnelles et de recherches sur ce pays qu’Ida Daussy affectionne toujours autant. L’aspect biographique est plus ténu pour laisser davantage de place à un véritable recueil d’informations sur l’évolution de la Corée du Sud.

Le divorce en Corée du Sud

Les aléas de la vie on conduit Ida Daussy à se séparer de son mari coréen il y a plus de huit ans. Une situation difficile à gérer, d’autant plus lorsque les médias sud-coréens s’en mêlent. La lecture de « Corée à cœur » démarre sur les chapeaux de roues avec un épilogue très fort. Nous sommes directement immergés au cœur du livre. Ida nous conte son divorce, l’une des épreuves majeures de sa vie de femme et de nombreux bouleversements dans son activité professionnelle et familiale.

Ensuite, l’auteur abordera le divorce en Corée du Sud de manière plus large ainsi que le multiculturalisme, les mariages et les divorces internationaux. Ida Daussy nous parlera également de ces fils, enfants de « famille multiculturelle » au pays du matin frais.

Enfin, un chapitre est consacré à son portait de « femme d’origine étrangère, immigrée en Corée, célibataire et mère de deux enfants ». Elle nous parle de ces « étiquettes » et de leurs lots de clichés qui les accompagnent, de l’image de ces femmes au sein de la société sud-coréenne au quotidien. Ainsi, des sujets sensibles comme l’avortement, l’adoption ou encore l’image de la femme célibataire avec enfant, des mères qui travaillent, etc. sont abordés.

Le couple, l’amour et la sexualité en Corée du Sud

« Corée à cœur » aborde le sujet de l’amour et de la sexualité au pays du matin calme. Nous pourrons en apprendre plus sur le rôle de l’homme et de la femme au sein d’un couple, leur sexualité ou encore le recours à la prostitution en Corée du Sud. Également, Ida Daussy nous explique que la sexualité est un sujet encore tabou. Ainsi, l’éducation sexuelle des jeunes, en particulier en matière de contraceptions, est médiocre, voire inexistante, ce qui cause de nombreux problèmes. Aujourd’hui, un fossé intergénérationnel se crée en matière de sexualité. Les traditions confucéennes entrent directement en conflit avec la modernité, c’est pourquoi les jeunes Coréens se retrouvent aujourd’hui un peu perdus. Ils ne savent plus comment gérer les relations humaines, beaucoup trop focalisés sur leur réussite scolaire et leur devenir.

La misogynie en Corée, vers une « guerre des genres » ?

Actuellement, la Corée du Sud est en proie à un phénomène sociétal très important. Celui de la place de la femme dans la société face à une misogynie latente et ancestrale. Avec l’ouverture du pays à l’international,  l’image de la femme change. Les Coréennes n’ont plus les mêmes attentes qu’autrefois. Elles sont plus indépendantes, plus fortes et ambitieuses. Se marier et fonder une famille n’est plus nécessairement une priorité et elles souhaitent faire passer leur bonheur avant tout. Aujourd’hui, les Coréennes veulent s’épanouir à la fois sur le plan personnel et professionnel.

Ainsi, ce nouveau modèle de femme indépendante entre en affrontement avec la place de la femme selon les traditions confucéennes. En effet, jusqu’à présent la place de la femme était à la maison. Priorité à l’éducation de ses enfants. L’homme, quant à lui, était celui qui devait apporter le confort matériel et financier de la famille.

C’est pourquoi, face à ce changement de la femme, les hommes coréens se trouvent grandement déstabilisés. Ne saisissant tout simplement pas ce besoin d’indépendance et ces femmes « modernes ». Ainsi, l’incompréhension s’installe entre les deux genres et donc inévitablement les conflits, voire même la haine de l’autre. Ida Daussy aborde en profondeur ce sujet majeur dans « Corée à cœur ».

La détresse de la jeunesse coréenne

Vous souvenez-vous de notre article sur le livre « Parce que je déteste la Corée », roman de Chang Kang-myoung ? Nous y abordions le phénomène de la génération « Hell Joseon », cette jeunesse coréenne totalement désillusionnée face à la société actuelle. Ce thème important de la société moderne sud-coréenne est aussi abordé dans ce nouvel ouvrage d’Ida Daussy.

Une transformation du système scolaire et de l’image du travail est absolument nécessaire. En effet, les jeunes doivent à tout prix réussir leurs études pour espérer avoir une place dans la société. Pourtant, face à la situation du travail en Corée du Sud, il devient primordial de valoriser tous les corps de métiers et plus uniquement les emplois dans le domaine tertiaire. Les Coréens ne souhaitent plus vivre uniquement pour leur travail, ils sont à la recherche d’un nouvel équilibre entre vie personnelle et professionnelle. Pour cela, ils n’hésitent plus à partir à l’étranger en quête de ce bonheur.

Crise chez les anciens & Corée du Nord

En dernier chapitre de « Corée à cœur », Ida Daussy aborde les conditions de vie des anciens en Corée du Sud ainsi que la société vieillissante du pays. Elle nous parle notamment des disparités de situations économiques au sein du troisième âge à l’heure où la famille tend à se réduire. En effet, traditionnellement, c’était le fils ainé qui prenait en charge ces parents lors de leurs départs à la retraite. Mais aujourd’hui cette entraide générationnelle s’est étiolée face à l’individualisme. Le système des retraites est aussi présenté. Ida Daussy nous parle de cette génération qui s’est sacrifiée et qui ne souhaite pas devenir un fardeau pour ces enfants. Enfin, le sujet de la Corée du Nord est aussi soulevé.

En bref :

Bon, je ne vais pas vous mentir, j’admire énormément Ida Daussy depuis plusieurs années. Je trouve son parcours tellement inspirant. Aussi, je respecte considérablement ce qu’elle a pu apporter à la société coréenne d’aujourd’hui, mais aussi à nous, pour nous permettre de mieux comprendre la Corée du Sud.

Son premier livre « Ida au pays du matin calme » est vraiment très facile à lire. Bien qu’éditer en 2006, je trouve que sa lecture est toujours aussi instructive. Cet ouvrage nous permet d’avoir une idée sur ce qu’était la Corée du Sud au début des années 2000, bien avant la Hallyu et sa reconnaissance internationale. Aussi, son parcours et ses expériences sont racontés avec beaucoup d’humour. À mes yeux, c’est vraiment un bon complément à son second livre afin de bien comprendre son parcours.

« Corée à cœur », le nouveau livre d’Ida Daussy, paru en 2019, est une véritable perle ! J’étais ravie de découvrir la suite du parcours de l’auteur. De plus, il est vraiment d’une richesse impressionnante. J’ai appris énormément d’éléments nouveaux sur la Corée du Sud, avec des faits et des chiffres nous permettant de bien saisir les enjeux actuels du pays.

Enfin, je ne peux que vous recommander totalement la lecture de ces deux ouvrages ! Tout particulièrement « Corée à cœur ». C’est vraiment un indispensable à lire si vous vous intéressez à la Corée du Sud, car comprendre la société actuelle c’est aussi apprendre à connaître les Coréens eux-mêmes. Un vrai trésor à avoir dans sa bibliothèque !

 

Avez-vous lu  l’un des livres d’Ida Daussy ? Laissez-nous vos impressions en commentaire !

Aussi, nous avons eu la chance de rencontrer Ida Daussy lors de la sortie de « Corée à cœur ». Découvrez notre interview exclusive d’Ida Daussy sur le blog !


Vous souhaitez acheter ce livre ?

Vous pouvez acheter ce livre directement sur le site internet de l’éditeur : http://www.atelierdescahiers.com/

Ou bien,

Rendez-vous à la librairie Le Phénix –  72, boulevard de Sébastopol 75003 Paris – ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h

Sur leur site internet

A propos Clothilde

26 ans, écrivain public et diplômée en Communication. Je suis fascinée par l’Asie depuis mon enfance. Curieuse et avide de découvertes, j'ai envie de partager avec vous ma passion pour la Corée du Sud. J'aime les voyages, l’architecture, la musique, l’écriture et les plaisirs simples que la vie a à nous offrir.

Une réflexion au sujet de « Découverte des livres d’Ida Daussy »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.